Le cavalier, la mort et le diable

Jan Wierix a à peine 15 ans lorsqu’il grave cette estampe. C’est une copie extrêmement détaillée d’une œuvre de Dürer intitulée Le cavalier, la mort et le diable. Durant le 16e et le 17e siècle, il était fréquent de copier les grands maîtres.

Dans la collection du Cabinet des Estampes

Jan Wierix (1549-1618) grave cette copie extrêmement détaillée d’une gravure de Dürer, Le cavalier, la mort et le diable. Wierix a à peine 15 ans, comme le prouve l’inscription ‘AE.15’, abréviation de l’âge en latin. L’année de production est indiquée en bas à droite: 1564.
 

Copies de Dürer

Albrecht Dürer, peintre et dessinateur était aussi un excellent graveur. La plupart des maîtres reproduisaient non seulement leurs dessins, mais aussi leurs gravures. Il était également fréquent aux 16e et 17e siècles de reproduire en estampes des tableaux de maîtres et de les vendre.
 

Museum Plantin-Moretus
Patrimoine mondial de l’unesco