Mais qui donc est Plantin?

Christophe Plantin était un intellectuel qui avait le sens des affaires. Peu avant 1550, il quitte sa France natale pour s’installer à Anvers. Cinq ans plus tard, il crée sa propre imprimerie qui deviendra une des plus célèbres du monde.

Christophe Plantin, fondateur d'une dynastie

  • Plantin est le fondateur d’une dynastie de neuf générations qui habiteront la maison et feront tourner l’imprimerie.
  • Plantin est marié à Jeanne Rivière qui lui donnera un fils et six filles dont cinq seulement atteindront l’âge adulte.
  • Les filles Plantin ont appris à lire et à écrire dès leur plus jeune âge. À cinq ans déjà, elles aidaient à corriger les épreuves à l’atelier.
  • Trois des beaux-fils de Plantin étaient employés dans l’entreprise familiale.

Christophe Plantin, homme d'affaires

  • Le Français Christophe Plantin s’est installé à Anvers vers 1550 pour y créer son imprimerie.
  • En 1570, son imprimerie est la plus grande du monde.
  • À son heure de gloire, l’imprimerie comptait 22 presses et plus de 80 employés.
  • Son imprimerie ‘Officina Plantiniana’ située Vrijdagmarkt à Anvers avait des filiales à Leyde et à Paris.
  • Plantin ne se contente pas d’exceller dans l’art de l’imprimerie et de l’édition. Il vend aussi des cartes, des illustrations et des globes terrestres. Son commerce est florissant.

Christophe Plantin, chef d'entreprise visionnaire

  • Plantin était l’éditeur préféré des scientifiques et des humanistes.
  • Il a créé des caractères encore utilisés aujourd’hui comme le ‘Garamond’.
  • Plantin imprimait en latin, néerlandais, français, grec, espagnol, hébreu, allemand, italien, ancien syriaque et arménien.

Christophe Plantin, imprimeur

  • Les ouvrages imprimés étaient de caractère religieux, liturgique, humaniste, scientifique, botanique, linguistique, médical, cartographique et musical.
  • Plantin confie aux plus grands artistes de son temps l’illustration de L’Histoire des Plantes de Dodoens, Clusius et Lobelius. Ces livres sont aujourd’hui encore une mine d’informations très précieuses pour les botanistes du monde entier.
  • Un des chefs d’œuvre de Plantin est sa bible polyglotte (48 kg, 1.788 feuilles), le résultat de quatre ans de travail.
  • Les imprimeurs se surpassaient en réalisant des ouvrages luxueux et des livres très petite taille. Plantin a imprimé un calendrier minuscule de 22 millimètres sur 35.
  • Plantin a vendu dans sa boutique les atlas et les cartes des plus grands géographes de son temps. À la fois utiles et très esthétiques.
Museum Plantin-Moretus
Patrimoine mondial de l’unesco