Vue de la rade d'Anvers

Cette gravure montre l’Anvers de 1521 avec vue sur la Tête Flamande, aujourd’hui la rive gauche. Elle rend hommage à la puissance économique et culturelle de la cité scaldienne. On peut lire sur une banderole suspendue à hauteur de l’église Notre-Dame 'Antverpia mercatorum emporium': 'Anvers: place d’échange des marchands’.

D'un grand réalisme

C’est une des plus anciennes vues panoramiques connues de la ville. Il est facile de bien distinguer une partie de la ville: les quais, les embarcadères, la Grue, les clochers, les remparts du côté de l’Escaut, les principaux bâtiments laïcs et religieux... Tout y est reproduit avec un grand réalisme, les lieux peuvent être identifiés. 
 

1515 ou 1521?

Quand a été faite cette gravure? Elle porte la date de 1515, mais tout porte à croire qu'elle a été réalisée en 1521. Tout d'abord, le clocher de l’église Notre-Dame figure sur la gravure: la tour n'a été achevée qu'en 1521. En plus, deux galères vénitiennes sont représentées. Pourtant, le trafic maritime entre Venise et Anvers était suspendu entre 1508 et 1518…
 

Glorification

‘Anvers, lieu d’échanges des marchands’ dit le texte en latin sur la banderole flottant au-dessus la Notre-Dame. Cette gravure est clairement destinée à louer le rôle et l'importance économique de la ville. La présence de Mercure (à gauche), dieu romain du commerce, et de Vertumne (à droite), divinité des saisons et de la fécondité semble confirmer ce message. 

 

Museum Plantin-Moretus
Patrimoine mondial de l’unesco