Tyndale’s Testament

William Tyndale fut une figure-clé dans la préparation de la première traduction anglaise de la Bible, une initiative fédératrice pour le peuple anglais.

L’Angleterre des Tudor était une époque à la fois florissante et marquée par les conflits religieux. Les premières bibles protestantes en anglais imprimées sous le règne d’Henri VIII contribuèrent à l’unité du royaume.
 

Une norme pour l’anglais moderne

William Tyndale fut une figure-clé dans la préparation de la première traduction anglaise de la Bible, la Bible Coverdale. Imprimée en 1535, cette bible fut lue sous forme légèrement modifiée dans toutes les églises d’Angleterre à partir de 1539. Elle constitue donc la norme de base pour la langue anglaise. L’opinion personnelle était encouragée à s’exprimer à travers les exégèses bibliques, une opinion qui forma la base de la nation moderne. L’Angleterre parlementaire se profila ainsi comme ‘la mère de la démocratie moderne’.
 

Ouverture d’esprit d’Anvers

Tyndale travailla à Anvers entre 1526 et 1538 car il avait dû fuir Cologne. L’ouverture d’esprit d’Anvers contribua donc à la formation de la nation anglaise.
 

Percécuté

Mais le danger rôdait ici aussi pour Tyndale. Les troupes de Charles Quint le condamnèrent pour hérésie en septembre 1536. Il fut étranglé et brûlé sur le bûcher. De sa cellule à la prison de Vilvoorde, il réclamait des vêtements chauds mais surtout sa bible en hébreu.
 

Exposition

Cette lettre était montrée à l’exposition aux côtés de quelques bibles très précieuses donc des exemplaires uniques et du travail de Tyndale. L’exposition s’intéressait aussi à l’univers des imprimeurs anversois de bibles vers le milieu du 16e siècle.
 

03.09.2002 – 01.12.2002
 

Museum Plantin-Moretus
Patrimoine mondial de l’unesco