Mal aimé car méconnu

Les archives de membres de la famille Moretus, en particulier de la famille Schilders

Les Moretus sont entrés dans la postérité. Mais le nom Schilders vous dit-il quelque chose? Qui était donc cette famille Schilders, et comment ses archives familiales et celles de ses membres sont-elles entrées au musée Plantin-Moretus?

Les Moretus sont entrés dans la postérité. La dynastie d’imprimeurs est connue à Anvers et bien au-delà pour les magnifiques imprimés et ouvrages liturgiques qu’elle a produits à l'instar de son ancêtre Christophe Plantin (vers 1520−1589). Grâce à la position prestigieuse de la famille dans l’histoire anversoise, plusieurs rues et quartiers de la ville portent encore son nom.

Mais le nom Schilders vous dit-il quelque chose? Cette famille ne jouit pas de la renommée d’un Balthasar Moretus ou d’un Christophe Plantin et pourtant la famille Schilders était bien connue aux 17e et 18e siècles. Ses membres étaient-ils amis, connaissances ou partenaires d’affaires des Moretus? Qui était la famille Schilders, et comment ses archives familiales ont-elles abouti au musée Plantin-Moretus?

Dorrit Van Camp, collaboratrice scientifique, a publié à ce sujet un article dans De Gulden Passer 'Onbekend maakt onbemind. Het archief van verwanten van de familie Moretus, in het bijzonder de familie Schilders'. (Mail aimé car méconnu. Les archives de membres de la famille Moretus, en particulier de la famille Schilders.)

Lisez l’article
 

Dorrit a étudié l’histoire des Temps Modernes à la VUB et y a obtenu un master en Archives, Gestion patrimoniale et Gestion contemporaine de documents. Au musée Plantin-Moretus elle a participé au rangement et à l’inventorisation des archives de membres de la famille Moretus. Elle travaille actuellement à la Bibliothèque du Patrimoine Hendrik Conscience.
 

Museum Plantin-Moretus
Patrimoine mondial de l’unesco