L’anatomie disséquée

Plantin édieur d’ouvrages médicaux

Quelles notions d’anatomie avait-on au 16e et au 17e siècles ? Qui achetait des ouvrages d’anatomie ? Comment Plantin publiait-il ses ouvrages médicaux ? Autant de questions auxquelles répondait l’exposition ‘L’anatomie disséquée’ en se basant sur l’ouvrage Vivae imagines corporis humani du médecin espagnol Juan Valverda publié par Christophe Plantin.

Christophe Plantin publia le Vivae imagines corporis humani du médecin espagnol Juan Valverda. Cet ouvrage parut pour la première fois chez Plantin en 1566, illustré de gravures qui s’inspiraient de l’ouvrage d’anatomie d’André Vésale. Le livre est toujours aussi passionnant de nos jours. Le musée pose un certain nombre de questions pertinentes à l’occasion de cette exposition.
 

  • Quelles notions d’anatomie avait-on au 16e et au 17e siècles ? 
  • Qui achetait des ouvrages d’anatomie ? Que coûtaient-ils ? Comment étaient-ils produits ?
  • Pourquoi Plantin publiait-il des ouvrages de médecine, comment s’y prenait-il et comment les vendait-il ?
     

Nouvelle exposition permanente

Cette exposition avait été montée dans le cadre de l’année Vésale ; elle constituait la première étape d’une nouvelle exposition permanente inaugurée en 2016.
 
24.04.2014 – 24.04.2016

Museum Plantin-Moretus
Patrimoine mondial de l’unesco