Jan I Moretus et le combat pour sauver l’imprimerie

Il y avait le 22 septembre 2010 400 ans précisément que Jan I Moretus (ou Jan Moerentorf) rendait l’âme. L’exposition relatait ses vingt années de lutte pour sauver l’imprimerie et démontrait sur base de pièces d’archives originales comment Jan I Moretus tint bon dans la tourmente.

Bras droit

Le maître imprimeur-éditeur Christophe Plantin souhaitait transmettre l’œuvre de sa vie à Jan I Moretus, son gendre et fidèle bras droit. Jan I Moretus travaillait depuis l’âge de quatorze ans au service de Plantin. La transmission ne se fit toutefois pas sans heurts. Jan I Moretus se trouva soudain au cœur d’une violente lutte de succession. Les autres héritiers de Plantin allaient en effet se battre bec et ongles pour leur part de la très lucrative entreprise Officina Plantiniana.
 

Protéger ses privilèges

Alors que Jan I Moretus ne ménage pas ses efforts pour conclure un accord équitable avec ses beaux-frères, il doit aussi se défendre contre ses concurrents, qui espèrent faire lever les privilèges de l’archi-imprimeur Plantin pour l’impression de textes bibliques, liturgiques et autres.
 

Il y avait le 22 septembre 2010 400 ans précisément que Jan I Moretus (ou Jan Moerentorf) rendait l’âme. L’exposition relatait ses vingt années de lutte pour sauver l’imprimerie et démontrait sur base de pièces d’archives originales comment Jan I Moretus tint bon dans la tourmente.
 

16.10.2010 – 16.01.2011

Museum Plantin-Moretus
Patrimoine mondial de l’unesco