Animaux merveilleux sur papier au temps de Plantin

Du 5 mai au 5 août 2007. Une véritable salle des merveilles naturelles peuplée d’animaux naturalisés, de coquillages et autres curiosités.

Faune exotique

Les animaux exotiques étaient pratiquement inconnus au 16ème siècle. Anvers, alors un port mondial, fut une des premières villes où l’on pouvait admirer des animaux exotiques vivants et naturalisés. En 1563, un éléphant déambula dans les rues d’Anvers. Quantité de gravures et de livres levaient ainsi le voile sur la faune exotique de lointains continents : des espèces animales ici inconnues étaient décrites dans des ouvrages de biologie et les séries de gravures constituaient une riche source d’inspiration pour les arts ou de nouveaux messages moralisateurs.

Salle des merveilles

Les visiteurs découvraient avec l’exposition Animaux merveilleux sur papier au temps de Plantin de merveilleux animaux avec les yeux des contemporains de Plantin. Elle puisait dans la riche collection du musée, enrichie pour l’occasion de pièces prêtées. Elle se transforma ainsi en véritable salle des merveilles peuplée d’animaux naturalisés, de coquillages et de curiosités de la nature. L’exposition faisait écho à un projet communal sur les animaux.

Museum Plantin-Moretus
Patrimoine mondial de l’unesco